Planche à formater

    Réalisée pour un concours sur le thème du temps qui passe, cette oeuvre joue sur la mise en contraste de deux familles d’objets de natures et d’époques éloignées. Des objets antiques, pratico-pratiques, faits de bois et d’acier / des objets modernes issus de la technologie numérique, faits de plastique. Leur réunion insolite questionne sur l’évolution technologique des objets de notre quotidien. En quelques générations, nous sommes passés d’objets simples, robustes, durables et réparables à des objets complexes, fragiles et dont l’obsolescence est souvent programmée.

      

    L’oeuvre met en scène le formatage manuel (lavage/repassage à l’ancienne) de CD gravés de souvenirs, mais rendus illisibles par la déformation et l’usure de leur support. Cette métaphore est une réflexion sur l’obsolescence du contenu de nos vies. Les mémoires virtuelles sur lesquelles nous archivons les souvenirs de nos vies modernes, nous  aident à graver des traces de nos vies, à repousser l’oubli. Mais tels nos souvenirs, ces supports numériques restent fragiles et ne peuvent échapper au temps qui passe… et qui efface!  Cette oeuvre symbolise également le cycle temporel de la vie. Après avoir étés brossés puis repassés, les CD ainsi reformatés, sont autant de mémoires vierges prêtes à récolter de toutes nouvelles données. 

    1/8

    1/4

    Liberté inconditionnelle

     

    Cette sculpture est une mise en évidence du lien direct unissant notre nature humaine (dense, limitée et conditionnée) et notre nature divine (fluide, libre et infinie). Elle se veut une invitation à reconnecter consciemment ces deux parties de notre Être.

     

    Par un effet visuel, obtenu grâce à deux moustiquaires croisées et rétro-éclairées, le baril semble rempli d’ondes vibratoires représentant notre nature informelle et inconditionnellement libre. De cette « substance vibratoire » émerge une forme, le Bouddha, prisonnier dans l’étau du monde matériel mais qui demeure connecté à son essence. Ce lien est symbolisé par la petite branche verticale qui plonge dans le baril et le relie à cette matrice originelle, fondement de sa paix intérieure et à l’origine de son sourire.

     

    Grâce au sourire inconditionné du Bouddha, cet assemblage nous parle de la possibilité de rester intérieurement paisible et serein malgré la lourdeur des contraintes physiques de l'incarnation terrestre. 

    1/3

    Du fond des temps, jaillit l'instant...

     

    « Dans mon jeune temps...   Je n'ai pas le temps...   Le temps file...   Je perds mon temps... »

    Occupés à retenir le passé et à prévoir l'avenir, nous croyons être prisonniers du temps qui passe, sans jamais le remettre en question. La Vie est-elle une course contre le temps? Le temps existe-t-il vraiment?

     

    Aussi improbable que cela puisse paraître, le temps n'existe pas... en dehors de nous-même! La notion de temps qui s'écoule est une manière de penser, un point de vue relatif, un rêve collectif, qui nous détourne de la réalité. Peut-on s'en échapper?

     

    Il existe un passage secret, caché en nous, en libre accès. Situé en plein cœur du moment, il offre un accès instantané à l'éternité. On l'appelle l'instant présent. S'en rendre compte, c'est s'éveiller...

    1/3
    Vibre optique
     

    Installation réalisée pour le concours d'oeuvres d'art Desjardins 2015 aillant pour thème VIBRATION. La pertinence de l'assemblage réside dans sa grande simplicité (baril, ampoules, plexiglass et moustiquaires) et sa grande efficacité (illusions vibratoires ).

     

    L'oeuvre est composée d’un baril rempli d’une substance mystérieuse paraissant vibrer sans fin. Pourtant, lorsqu’on observe sans bouger la surface lumineuse, on constate que celle-ci est immobile. Les vibrations apparentes sont le résultat du regard de chaque observateur dans un mouvement de co-création avec l’oeuvre. L’effet vibratoire fluctuant à l’infini se créé de manière unique dans l’œil de chacun. Il existe donc autant d’œuvres, autant de danses vibratoires que de points de vue!

     

    En plus de faire varier la position de son regard afin de faire danser les vibrations, l’observateur est invité à caresser de sa main la surface lumineuse. L’interaction tactile vient ajouter à l’effet visuel et au lien sensuel unissant l’observateur et l'oeuvre.

    1/7
    Colleteuse à rêve

     

    Œuvre réalisée pour Arleen Thibault dans le cadre de son projet de spectacle de contes inspirés des rêves du public. Les capteurs de rêves suspendus servent à filtrer les rêves atmosphériques pour envoyer leurs informations dans la parabole. Ce substrat de rêves passe alors dans l'entonnoir et coule dans le tronc de l'arbre qui a été entaillé plus bas tel un érable à sucre. La chaudière accrochée au chalumeau est là pour récolter la sève des rêves, destinée à être traduite en mots. Dans l'installation finale, cette chaudière contiendra le matériel nécessaire à la rédaction (rouleau de papier, ciseaux, crayons). Une fois rédigés par le public, les récits oniriques seront alors « transvidés » dans une des 4 bouteilles identifiées selon 4 catégories de rêves. L’ensemble est facilement assemblable et démontable sans outil et rentre dans une petite auto. J'ai conçu le tout en pensant à la possibilité de l'installer sur la scène du spectacle. Arleen la conteuse pourra s’assoir au pied de l’oeuvre pour y conter les fruits de ta récolte.

    1/6
    Capteur d'énergie libre et gratuite
     

    Sculpture ayant remporté le grand prix de la conférence régionale des élu(e)s  au concours d’œuvres d’art Desjardins 2014.

     

     

    Inspirée de la géométrie et du principe de fonctionnement des capteurs de rêves, cette sculpture capte l’énergie électromagnétique contenue abondamment dans l'espace qui nous entoure. Disposé en forme de toile, son circuit électrique fermé et autonome permet de capter et de distribuer cette énergie de manière perpétuelle sans avoir besoin de l'emmagasiner. Les prises électriques installées en son centre nous invitent à y brancher nos appareils librement, gratuitement et sans limites. Le noir et le blanc de ces composants symbolisent les polarités + et – du circuit. Leur interrelation représente le principe du yin et du yang, deux pôles complémentaires que l'on retrouve dans tous les aspects de la vie et de l'univers.

    Réalisée dans le cadre du concours d'oeuvres d'art Desjardins 2014 ayant pour thème AUDACE, cette œuvre nous parle d'un nouveau paradigme énergétique qui bouleverserait totalement le fonctionnement de notre civilisation. Ainsi, elle nous invite à imaginer une totale autonomie énergétique pour tous et à rêver des possibilités que cela offrirait à l'ensemble de l'humanité. De manière plus poétique, elle nous invite à capter l'énergie de nos rêves afin d'en alimenter nos projets les plus audacieux.

     

    1/3

    1/2

    1/4

    1/4

    1/2

    1/8

    1/4

    1/2
    L'oeil de l'infini

     

    Sculpture réalisée en 2009 pour un concours à Montréal. Une lentille d’appareil photo disposée dans l’œil de la statuette participe à un effet d’optique. Elle permet de visualiser le signe de l’infini formé par les éléments de l’arrière plan, alors que ces derniers paraissent être assemblés de manière chaotique lorsqu’on les observe d'un autre point de vue.

    « Au regard de l'infini, le chaos est harmonie. »

     

    Sculpture tire-bouchon

     

    Sculpture réalisée en 2010 pour une commande privée d'un collectionneur en France qui souhaitait une sculpture sur le thème du vin et de la vigne. Je me suis inspiré des traditionnels tire-bouchons français en cep de vigne et des vrilles naturelles que forme la jeune vigne lorsqu’elle pousse. J'ai imaginé ce que pourrait donner un tire-bouchon traditionnel s'il se mettait à pousser.

     

    Sculpture mobile et sonore
     

    Sculpture mobile et sonore réalisée en 2011 et inspirée des matériaux trouvés sur place portant la symbolique et l'histoire du lieu (ferme et herboristerie biologique La Maria à Saint-Michel-de-Bellechasse).

    Les éléments sont minutieusement assemblés dans un anneau rotatif de manière à pouvoir tinter les uns contre les autres, produisant ainsi, grâce au vent, des sons agréables et variés. L’anneau principal fait d'un cercle métallique et de bois cintré, tourne sur lui-même au grès du vent. L’ensemble est installé dans un champ de bleuets ouverts à la cueillette afin d’y apporter une touche de sonorités poétiques tout en faisant fuir les oiseaux.

    Bâton de parole commémoratif

     

    Sculpture/bâton de parole réalisé sur commande afin d’honorer la mémoire de Michel Desgagnés, fondateur et président de Cohabitat Québec. Chaque élément composant la sculpture participent à une forte symbolique du personnage et de son oeuvre. Pour prendre connaissance de cette symbolique, cliquez ICI.

     

    Colorigine

     

    Sculpture réalisée en 2012 pour la 9ème édition du Concours d'oeuvres d'art Desjardins sur le thème «Donne-moi ta couleur». Inspirée du rouet traditionnel, cette oeuvre se veut être une métaphore qui à l'image des couleurs de l'arc-en-ciel qui proviennent toute de la lumière blanche, nous parle de l’origine unique des «couleurs » multiples de l’humanité.

    Cette oeuvre à remporté le premier prix du concours.

    Graine de visions

     

    Sculpture réalisée pour l'édition 2013 du Concours d'oeuvres d'art Desjardins de Chaudière-Appalaches ayant pour thème "VISIONS". "Un enfant sème dans son soulier, une bille translucide et colorée. La graine commence à germer, l'enfant continue de rêver. Les deux mains dans la terre, l'imagination en l'air, que voit-il pousser sur son petit lopin de terre? Cette sculpture est ma réponse à la question. Une pousse d'imagination, dans mon champ de visions. Elle nous invite à semer notre créativité, à faire pousser nos rêves dans notre jardin sacré." J'ai obtenu pour cette oeuvre une mention du jury.

     

     

     

     

    La force de l'enfance

    Installation réalisée pour un événement concernant l'enfance. L'assemblage est une métaphore mettant en évidence  la force intérieur des enfants, contrairement à l'apparence fragile de leur petit corps.

    Impro sculpturale

    Sculpture improvisée spontanément aux abords d'une grange abandonnée, avec uniquement des éléments trouvés à l'intérieur.