L'arc-en-bouche

     

    L’arc-en-bouche est un instrument fascinant, sans doute aussi vieux que l’arc et dont on ne saurait déterminer l’origine géographique. C'est un instrument tout simple est particulièrement intuitif à jouer. Comme pour la guimbarde, l'instrument sert de vibrateur et la bouche joue le rôle de caisse de résonance (avec plus de mobilité au niveau des mâchoires et des lèvres que pour la guimbarde). Du coup, le véritable instrument de musique, c'est vous! La corde percutée vient faire vibrer l'arc qui fait vibrer l'air dans votre bouche. La corde de l'instrument remplacent vos cordes vocales, qui sont inactives pendant que vous jouez. Dans la bouche se créé alors toute une gamme d'harmoniques, d'effets et de modulations que l'on peut faire jouer alternativement et/ou simultanément. À chacun d'explorer les possibilités en jouant avec la langue, la cavité buccale, l'ouverture de la gorge, le souffle,... mais aussi avec la tension de la corde en venant exercer une légère pression sur le manche de l'arc. Laisser «couler» le son des harmoniques est une chose aussi naturelle que de parler. On peut revenir sur une harmonique bien précise sans avoir à y «penser», tout comme la voix peut exprimer intuitivement toute une panoplie d'émotions. Il suffit pour cela d'être détendu, d'entrouvrir votre bouche, de la poser sans pression sur l'extrémité de l'arc, de percuter franchement la corde, de ressentir les vibrations sur vos lèvres et dans votre bouche et de vous amuser à explorer les possibilités sonores. Vous pourrez constater à quel point les vibrations font du bien et aident à se détendre. L'arc-en-bouche est un instrument très méditatif mais aussi très rythmique.

    Composition et entretien

     

    L'arc-en bouche se compose de l'arc, de la cheville de tension, de la corde de guitare et de la baguette de percussion. Il se monte très simplement. Il vous suffit d'insérer la cheville dans son trou, puis d'y fixer la corde (en respectant les plis déjà établis). Une fois monté, il ne vous reste plus qu'à le tendre en accotant son extrémité (côté le plus étroit) sur une surface résistante (comme une table), en tenant d'une main l'arc par le milieu tout en exerçant une pression vers le bas, et en tenant fermement avec l'autre main le pommeau de la cheville pour le faire tourner tout en exerçant une pression vers le haut. Relâchez ensuite la tension doucement. Voir la photo ci-dessous. Bien sûr, la tension de la corde à une influence sur le jeu et sur les possibilités harmoniques. C'est à vous de faire des essais et de déterminer la tension qui vous convient le mieux. Prenez tout de même garde à ne pas exagérer la tension, au risque de briser la corde! Si cela vous arrive, une corde de guitare ne coûte pas très cher à remplacer. En même temps, vous pouvez remplacer la corde à votre guise par une plus aiguë ou encore une plus grave. Elles s'adaptent toutes avec facilité sur votre arc-en-bouche.